LE CHASSE MAREE MAI 2016

N O U V E L L E S

ASSOCIATIONS

  Les amis du MH Tarzan L’histoire de Tarzan est un vrai roman. Cette goélette d’inspiration napolitaine, gréée en mistic – les deux voiles ayant un court guindant – est lancée à Sfax en 1950 et armée à la pêche aux éponges. En juillet 1957, au moment de l’abolition de la monarchie, elle quitte la Tunisie en catimini avec cinq autres goélettes de pêche, leurs armateurs fuyant avec femmes et enfants le régime d’Habib Bourguiba. Après s’être rendu en Italie, le Tarzan longe les côtes françaises et s’amarre à Sète, où sa présence déclenche la fronde des pêcheurs locaux, qui craignent la concurrence de ce navire puissamment motorisé. Il est toutefois réarmé à la pêche en 1962 avec un équipage de pieds-noirs rapatriés d’Algérie. Désarmé en 1980, il passe aux mains d’un plaisancier, qui l’arme en navire d’utilité collective (nuc). Il est alors basé à Canet-en-Roussillon. C’est là que William Chérino le découvre. L’ancien patron de Soliman – un caïque exploité en classe de mer au départ de Sète – ne résiste pas au charme de Tarzan et l’acquiert. Le 26 octobre 2006, il est inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques. Long de 21 m (33 m hors tout), large de 4,50 m, calant 2 m, il déplace 45 tonnes. Il est à cette époque encombré d’une imposante timonerie, gréé en ketch et doté d’un moteur Baudouin DNK6 de 160 ch. L’intention de Willian Chérino est de le remettre dans son état d’origine avec son gréement de goélette mistic. En décembre 2012, le bateau est convoyé à Locmariaquer où il va hiverner pendant trois ans sur le terre-plein du chantier Ar Vag, le temps de lui donner un nouveau statut. William Chérino crée alors l’association des Amis du Tarzan, structure dont il devient le président et à laquelle il cède la propriété de son bateau pour un euro symbolique. Finalement, un accord est passé avec le chantier de Guip qui a expertisé la coque et va procéder à sa remise en état. Et pour aider au financement de ces travaux, l’association a lancé une souscription en lien avec la Fondation du patrimoine. La coque a ainsi pu être convoyée à Brest le 22 mars dernier et sera exposée avec d’autres Monuments historiques lors des fêtes maritimes de juillet. •   Les Amis du Tarzan, Le Cayla 2, Avèze 30120. <william.cherino@yahoo.fr> Fondation du patrimoine Languedoc Roussillo<fdplanguedoc@wanadoo.fr>  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *