PROJETS – Navigation et Culturel

Projet de navigation Le programme de navigation du MH Tarzan reprend celui du "Soliman", précédent bateau-école géré pendant 15 ans par la même équipe (près de 10000 personnes embarquées). Il fera naviguer jeunes et moins jeunes de tous publics et sera équipé pour l’accueil d’handicapés, dans un but de découverte et apprentissage de la voile traditionnelle, activité à la fois sportive et culturelle, en abordant la technique de navigation, la sociologie des travailleurs de la mer, la connaissance du milieu marin et en particulier celui de l’éponge. Compte tenu de son histoire, il constitue un outil didactique souhaité par la station marine universitaire d’Endoumes à Marseille spécialisée dans la recherche et la valorisation des éponges. A sa demande il participera lors des colloques internationaux à des démonstrations de pêche de l’éponge à la voile et pourra servir de plateforme scientifique à la recherche et à la protection de la biodiversité marine, notamment pour l’utilisation des éponges en aquaculture. Il participera à la plupart des rassemblements de bateaux patrimoniaux en sa qualité de Monument Historique «vivant», accessible à tous publics. Il y sera aussi porteur d’actions didactiques concernant la biodiversité marine et en particulier l’éponge. De même, bateau-école agréé, il rejoindra l’aventure périodique des Tall ships. Les Tall Ships’ Races (course de grands voiliers-écoles) sont organisées ou agréés par la Sail Training International et ses associations nationales. L’équipage de chaque bateau doit être composé pour moitié de jeunes âgés de 15 à 25 ans. La course devient pour eux une véritable «école d’apprentissage» avec comme volonté de les initier et les inciter à naviguer ensemble, créer des liens de solidarité et d’amitié et leur permettre de vivre une aventure unique. Ce concept de course sert aussi à maintenir les traditions de la marine à voile.  

Vidéo INA – La pêche aux éponges à Sfax vers 1950

  Le programme d’activité du bateau MH Tarzan après restauration s’inscrit pour son ensemble dans un projet culturel global centré sur le patrimoine maritime. Fort de son expérience de 20 années consacrée à la valorisation et à la connaissance du milieu marin et de la navigation à voile traditionnelle, à bord d’un précédent bateau : le Soliman (après une restauration totale de celui-ci, aujourd’hui armé par l’association SOS Grand-Bleu sous le nom de Santo-Sospir) l’équipe du MH Tarzan apportera toutes ses compétences maritimes, culturelles et scientifiques à la réalisation de ce projet. Le projet culturel du bateau s’articule autour de quatre thèmes 1 : L’histoire : Plusieurs démarches historiques et ethnologiques ont déjà été abordées et se poursuivront de manière permanente en concertation avec des partenaires français, italiens, tunisiens et grecs. Elles suivent les trois axes suivant :
  • La réalisation d’un travail de recherche sur la mémoire de la pêche à la voile en Méditerranée, concernant la construction des bateaux de ce type, la vie et le travail à bord, la technique particulière de pêche à l’éponge (dite à la gangave) pratiquée autrefois à bord du MH Tarzan. Ce travail sera mené en association avec des homologues tunisiens et italiens.
  • Une campagne permanente de collectage de données concernant l’histoire du MH Tarzan, de Sfax en Tunisie à Sète, notamment auprès de ses patrons et équipages successifs et de tous les sètois qui l’ont vu vivre et travailler jusqu’à son désarmement.
  • Une collecte plus large d’informations sur les éléments populaires de la culture maritime : la construction des bateaux, les migrations et la vie des familles, les métiers, les apprentissages, les fêtes et traditions, les musiques et les chants, les superstitions, etc. Les résultats de ces activités seront publiés sous forme de monographies et plaquettes, et présentés sous forme d’exposés, d’expositions et de projections adaptés aux différents publics en escale comme au port d’attache, au pied du bateau ou à bord.
2 : Le bateau traditionnel : Des visites à quai et des sorties en mer permettront à des publics différents de voir, ressentir, comprendre, et participer au fonctionnement du grand bateau patrimonial de travail qu’est le MH Tarzan, et d’être sensibilisés à la pratique de la voile traditionnelle, en particulier à la technique de la voile quadrangulaire «mistique» du gréement originel du Tarzan, encore aujourd’hui utilisée sur le Nil. Ces actions seront ouvertes et adaptées au public scolaire, au grand public, ainsi qu’aux partenaires du projet MH Tarzan. Elles se dérouleront lors des participations de MH Tarzan aux rassemblements de bateaux traditionnels, aux manifestations organisées autour du patrimoine maritime et de la vie marine, aux régates de bateaux classiques (en Italie, France, Espagne...), aux rassemblements de « Tall Ships » ouverts à l’accueil de jeunes, et sur le lieu des manifestations touchant l’éponge et les écosystèmes marins. Par ailleurs, lors de ses périodes de maintenance annuelle, le bateau servira par convention de chantier de formation aux métiers du patrimoine maritime 3 : L’éponge et la biodiversité marine : En concertation avec des chercheurs et étudiants spécialisés sur les éponges (Station marine CNRS d’Endoumes par ex) le MH Tarzan prendra part en France et à l’étranger (Italie, Tunisie, Grèce) à des actions embarquées de recherche telles qu’observations, prélèvements, expérimentations, et il sera présent sur les sites de rencontres scientifiques concernant l’éponge ou la biodiversité marine. Avec nos partenaires scientifiques sera réalisé un travail de synthèse sur les éponges, leur place et leur rôle dans l’écosystème marin, leur développement, leur pêche, leurs utilisations au cours de l’histoire qui débouchera sur des expositions et des plaquettes sur le sujet, et le bateau MH Tarzan servira de support à leur diffusion en toutes occasions opportunes. 4 : Lieu culturel : Compte tenu de sa taille et de son plan de pont, le MH Tarzan accueillera facilement à son bord toutes sortes de manifestations culturelles et scientifiques concernant la vie maritime : expositions, animations, conteurs, musiciens, conférenciers et ce, sur tous les rivages méditerranéens visités par le bateau. Au titre de Monument Historique, il y représentera le patrimoine national.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bateau-école